Lettres échangées entre De Gaulle et Abderrahmane Farès

                                                                                          Quand les politiques s’expriment                                                                                        par lettres administratives.

En tenant compte des formules d’appel et de courtoisie contenues dans les deux lettres échangées entre le président français Charles  De Gaulle, président de la république française, et Abderrahmane Farés, président de l’exécutif provisoire de l’Etat algérien, après la proclamation des résultats du référendum d’autodétermination du  01/07/1962, nous insérons ces deux écrits historiques , en tant que modèles de lettres administratives « en forme personnelle ». Elles  ont été publiées au journal officiel de l’Etat  Algérien n° 1, du Vendredi 06/07/1962.

(Extrait de mon ouvrage:La communication managériale écrite).

 

_______________________________________

                                LETTRE DU PRÉSIDENT  DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE                                                                                                                 au                                                                                           PRÉSIDENT DE L’ EXÉCUTIF PROVISOIRE DE L’ETAT  ALGÉRIEN   

___________________________________ 

LE GÉNÉRAL DE GAULLE

                                                                                                Paris, le 3 juillet 1962

                             Monsieur le Président,

               La France a pris acte des résultats du scrutin d’autodétermination du  1er juillet 1962 et de la mise en vigueur  des déclarations du 19 mars  1962. Elle a reconnu l’indépendance de l’Algérie.

             En conséquence, Conformément au chapitre 5 de la déclaration générale du 19 mars 1962 les des compétences afférentes à la souveraineté sur le territoire des anciens départements français en Algérie, sont, à compter de ce jour, transférées à l’Exécutif provisoire de l’Etat algérien.

       En cette solennelle circonstance, je tiens à vous exprimer, Monsieur le Président, les vœux profondément sincères, qu’avec la France tout entière, je forme pour l’avenir de l’Algérie.

          Je vous prie de croire, Monsieur le président, à ma haute considération.

                                                                                                           C. DE GAULLE.

 

 Monsieur Abderrahmane FARES                                                                                                                 Président                                                                                                                                De l’Exécutif Provisoire                                                                                                                        De l’Etat Algérien

_______________________________

                         LETTRE DU PRÉSIDENT DE L’ EXÉCUTIF DE L’ETAT ALGÉRIEN                                                                                                             au                                                                                                                                     PRÉSIDENT DE LA  RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

__________________________ 

 

   EXÉCUTIF PROVISOIRE                                                                                                                                                       DE                                                                                          Rocher Noir, le 3 juillet 1962           L’ETAT ALGÉRIEN                                                                                                                                      ___

        Le Président

  

                                 Monsieur le Président,

         J’ai l’honneur, au nom de l’Exécutif Provisoire Algérien, de vous accuser réception de votre message et de prendre acte de la reconnaissance officielle, par la République française, de l’Indépendance de l’Algérie.

      Conformément au chapitre 5 des déclarations d’Evian du 19 Mars 1962, l’Exécutif Provisoire a ainsi reçu ce jour transfert des compétences afférentes à la souveraineté sur le territoire algérien.

        Je vous remercie des vœux sincères que vous formulez à l’adresse de l’Algérie et j’exprime à mon tour, au nom de l’Exécutif provisoire en cette journée historique, des vœux sincères pour la France et pour une coopération féconde et prospère entre nos deux pays.

     Je vous prie de croire, Monsieur le président, à l’expression de ma haute considération.

A. FARES.

 

  Général De GAULLE                                                                                                                                 Président                                                                                                                                              de la                                                                                                                          République Française

____________________________

 

One thought on “Lettres échangées entre De Gaulle et Abderrahmane Farès”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *